JEUDI SAINT 

Mot de présentation :

 

               Chers paroissiens, Chers Chrétiens confinés dans vos maisons !

Nous avons rédigé ce texte " pour vous aider à bien vivre Le Triduum pascal en cette année 2020.  Il s'annonce exceptionnel. À cause du confinement et de la fermeture de tous les lieux du culte vous ne pourrez pas participer à la liturgie ces jours-ci. Alors nous essayons de vous venir en aide.

Les paroles de l'Évangile du dimanche des Rameaux disaient :

"Alors tous les disciples l'ont quitté et se sont enfuis." (Mt 26, 56). Ils ont eu peur et ils sont partis.  Aujourd'hui, la source de notre peur se retrouve en ce tout petit virus qui fait des ravages dans le monde. De tous les côtés nous entendons l'appel à rester à la maison et à l'isolement.

Cependant, nous ne pouvons pas laisser la peur triompher complètement en nous.

Chers Frères et Sœurs, l'Église vous appelle à accompagner spirituellement Jésus, en contemplant sa passion. Cela se fera principalement par la prière et les services que vous rendrez à vos proches.

Donc ces textes de chaque jour sont notre proposition pour vous pendant ce Triduum. Face à de sévères restrictions, ils contiennent des conseils pratiques et des éléments des de prières. Nous espérons que ceux-ci vous seront utiles.  

Archive mensuelle des                    meditations

  • mars 2020 

  • Avril 2020

  • Mai 2020

  • Juin 2020

  • Juillet 2020

  • Août 2020

  • Septembre 2020

  • Octobre 2020

  • Novembre 2020

  • Décembre 2020

Jeudi Saint  2020

 

Le Triduum pascal commence par la messe du Dîner du Seigneur.

Cependant, avant que cela ne se produise, nous vous encourageons à consacrer tout ce temps entre les mains de la Sainte Mère et une brève réflexion sur les événements, qui ont eu lieu avant la Pâques. Pendant la dernière Cène, Jésus a institué les sacrements du sacerdoce et de l’eucharistie. Par conséquent, dans cette brochure, nous présenterons quels sont le regret parfait et la communion spirituelle et dans quelles conditions ils peuvent être pratiqués. Vous y trouverez également des textes utiles dans leur expérience.

 

 

INTENTION DU JOUR : 

« Prions pour tous nos pasteurs – pape, évêques, diacres aux services de l’Eglise à travers du monde. Pensons particulièrement aux aumôniers qui sont admis pour travailler au chevet des malades de Coronavirus. Prions pour tous les chrétiens privés de la Sainte Communion durant ce temps de Pâques. »

 

 

Jeudi Saint - 12 heures

Commencez par confier cette fois à la Sainte Mère. Que ce soit pour vous

un modèle - elle a accompagné son fils tout au long de sa passion. Demandez-lui

qu'elle vous demanderait le don d'amour pour son Fils, le don de prière zélée et des cadeaux

regret et remords. Dites la prière de l'Angélus.

 

Prière de l'Angélus 

V. L’ange du Seigneur apporta l’annonce à Marie
R/ Et elle conçut du Saint-Esprit.

Je vous salue Marie, pleine de grâce,
Le Seigneur est avec vous,
Vous êtes bénie entre toutes les femmes,
Et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, mère de Dieu,
Priez pour nous, pauvres pécheurs,
Maintenant, et à l'heure de notre mort.

V. Voici la Servante du Seigneur
R/ Qu’il me soit fait selon votre parole.

Je vous salue Marie...

V. Et le Verbe s’est fait chair
R/ Et il a habité parmi nous.

Je vous salue Marie...
V. Priez pour nous, sainte Mère de Dieu
R/ Afin que nous soyons rendus dignes des promesses du Christ.

Prions :
Que ta grâce, Seigneur, se répande en nos cœurs. Par le message de l'ange, tu nous as fait connaître l'Incarnation de ton Fils bien aimé, conduis-nous, par sa passion et par sa croix jusqu'à la gloire de la résurrection. Par le Christ, notre Seigneur.

 

« Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit,
comme il était au commencement,
maintenant et toujours,
dans les siècles des siècles.
Amen. »   (3 fois)

 

« Donne Seigneur à tous les fidèles défunts le repos éternel.

Laissez la lumière perpétuelle briller sur eux.

Laissez-les reposer dans la paix éternelle. Amen. »     (3 fois)

 

 

Jeudi St - 15 heures

Lisez un fragment de la Bible sur les événements qui ont eu lieu à la veille de la Passion. Regardez les gens qui apparaissent dans ces fragments : grands prêtres et scribes, une femme lavant jambes avec de l'huile chère, des invités à la maison de Simon et enfin - à Judas.

Pensez-y, peut-être pouvez-vous voir certaines de leurs attitudes en vous ? Suscitez en vous

l'amour du Seigneur Jésus, mais aussi le regret pour les péchés qui l'ont blessé.

 

Lecture  - Marc 14:1-11 

 

« La fête de Pâque et des pains sans levain devait avoir lieu deux jours après. Les principaux sacrificateurs et les scribes cherchaient les moyens d'arrêter Jésus par ruse, et de le faire mourir. 2 Car ils disaient : Que ce ne soit pas pendant la fête, afin qu'il n'y ait pas de tumulte parmi le peuple. 3 Comme Jésus était à Béthanie, dans la maison de Simon le lépreux, une femme entra, pendant qu'il se trouvait à table. Elle tenait un vase d'albâtre, qui renfermait un parfum de nard pur de grand prix ; et, ayant rompu le vase, elle répandit le parfum sur la tête de Jésus. 4 Quelques-uns exprimèrent entre eux leur indignation : A quoi bon perdre ce parfum ? 5 On aurait pu le vendre plus de trois cents deniers, et les donner aux pauvres. Et ils s'irritaient contre cette femme. 6 Mais Jésus dit : Laissez-la. Pourquoi lui faites-vous de la peine ? Elle a fait une bonne action à mon égard ; 7 car vous avez toujours les pauvres avec vous, et vous pouvez leur faire du bien quand vous voulez, mais vous ne m'avez pas toujours.

8 Elle a fait ce qu'elle a pu ; elle a d'avance embaumé mon corps pour la sépulture.

9 Je vous le dis en vérité, partout où la bonne nouvelle sera prêchée, dans le monde entier, on racontera aussi en mémoire de cette femme ce qu'elle a fait. 10 Judas Iscariot, l'un des douze, alla vers les principaux sacrificateurs, afin de leur livrer Jésus. 11 Après l'avoir entendu, ils furent dans la joie, et promirent de lui donner de l'argent. Et Judas cherchait une occasion favorable pour le livrer. »

 

Nous récitons le Chapelet de la Miséricorde Divine

(On récite les prières suivantes sur un chapelet ordinaire)

 

Au début:

Notre Père..., Je Vous salue Marie..., Je crois en Dieu...

Sur les gros grains, une fois:

Père Éternel, je T'offre le Corps et le Sang, l'Âme et la Divinité de Ton Fils bien-aimé, notre Seigneur Jésus-Christ, en réparation de nos péchés et de ceux du monde entier.

 Sur les petits grains, 10 fois:

Par Sa douloureuse Passion, sois miséricordieux pour nous et pour le monde entier.

Pour terminer, 3 fois:

Dieu Saint, Dieu Fort, Dieu Éternel, prends pitié de nous et du monde entier

 

Jeudi St - 17 heures

Si vous ne pouvez pas assister à la liturgie de l'église, réveillez votre désir de recevoir Jésus sacramentel. Commencez à vous préparer à la communion spirituelle. En premier lieu, donc, si, pour des raisons objectives et justifiées, vous pourriez vous confesser avant Noël et confesser vos péchés devant prêtre - essayez d'éveiller un regret parfait. La douleur parfaite est une grande douleur pour les péchés commis, détester-les pour avoir insulté Dieu qui est le plus grand bien et le plus digne d'aimer. "Un tel regret pardonne les péchés véniels. Cela apporte aussi le pardon des péchés capitaux s'il contient un engagement ferme à l'adhésion à la confession sacramentelle dans la mesure du possible "(CEC 1452). Par conséquent :

1) éveillez un profond regret pour les péchés que vous avez commis en offensant Dieu, qui est le plus grand bien et le plus aimant digne.

 

(Comment éveiller le regret surnaturel dont Christ le Seigneur a besoin ? Surtout, priez pour que le Seigneur vous montre toute la colère du péché pour se repentir. Faites appel à la miséricorde pour rémission des pécheurs, et pour obtenir la grâce de la conversion. Combinez méditation et prière. Considérez votre destin que vous avez détournés, les dons et les faveurs de Dieu dont vous avez abusé, nombreux péchés que vous avez commis. Il ne faut pas beaucoup de temps pour le regretter, car la grâce de Dieu n'est pas donnée en fonction du temps, mais c’est une action de Dieu pour l'âme. D'où un acte de regret parfait orienté vers Dieu, lave les péchés.)

 

La prière commune du soir en famille :

 

Au Nom du Père du Fils et du Saint Esprit. Amen

 

Acte de pénitence avec le regret des péchés et évocation du Saint Esprit

 

Silence et lecture de la Parole de Dieu :

 

Textes biblique du soir   - Jeudi Saint

PREMIÈRE LECTURE

 (Ex 12, 1-8.11-14)

Lecture du livre de l’Exode

En ces jours-là, dans le pays d’Égypte,

le Seigneur dit à Moïse et à son frère Aaron :
« Ce mois-cisera pour vous le premier des mois,
il marquera pour vous le commencement de l’année.
Parlez ainsi à toute la communauté d’Israël :
le dix de ce mois,que l’on prenne un agneau par famille,
un agneau par maison.
Si la maisonnée est trop peu nombreuse pour un agneau,
elle le prendra avec son voisin le plus proche,
selon le nombre des personnes.
Vous choisirez l’agneau d’après ce que chacun peut manger.
Ce sera une bête sans défaut, un mâle, de l’année.
Vous prendrez un agneau ou un chevreau.
Vous le garderez jusqu’au quatorzième jour du mois.
Dans toute l’assemblée de la communauté d’Israël,
on l’immolera au coucher du soleil.
On prendra du sang,que l’on mettra sur les deux montants et sur le linteau
des maisons où on le mangera.
On mangera sa chair cette nuit-là,
on la mangera rôtie au feu, avec des pains sans levain et des herbes amères.
Vous mangerez ainsi : la ceinture aux reins,
les sandales aux pieds, le bâton à la main.
Vous mangerez en toute hâte :
c’est la Pâque du Seigneur.
Je traverserai le pays d’Égypte, cette nuit-là ;
je frapperai tout premier-né au pays d’Égypte,
depuis les hommes jusqu’au bétail.
Contre tous les dieux de l’Égypte j’exercerai mes jugements :
Je suis le Seigneur.
Le sang sera pour vous un signe,
sur les maisons où vous serez.
Je verrai le sang, et je passerai :
vous ne serez pas atteints par le fléau
dont je frapperai le pays d’Égypte.

Ce jour-là sera pour vous un mémorial.
Vous en ferez pour le Seigneur une fête de pèlerinage.
C’est un décret perpétuel : d’âge en âge vous la fêterez. »

– Parole du Seigneur.

 

PSAUME     (115 (116b), 12-13, 15-16ac, 17-18)

 

R/ La coupe de bénédiction est communion au sang du Christ. (cf. 1 Co 10, 16)

 

Comment rendrai-je au Seigneur
tout le bien qu’il m’a fait ?
J’élèverai la coupe du salut,
j’invoquerai le nom du Seigneur.

Il en coûte au Seigneur
de voir mourir les siens !
Ne suis-je pas, Seigneur, ton serviteur,
moi, dont tu brisas les chaînes ?

Je t’offrirai le sacrifice d’action de grâce,
j’invoquerai le nom du Seigneur.
Je tiendrai mes promesses au Seigneur,
oui, devant tout son peuple.

 

DEUXIÈME LECTURE

Lecture de la première lettre de saint Paul apôtre aux Corinthiens

Frères,
moi, Paul, j’ai moi-même reçu ce qui vient du Seigneur,
et je vous l’ai transmis :
la nuit où il était livré,
le Seigneur Jésus prit du pain,
puis, ayant rendu grâce,
il le rompit, et dit :
« Ceci est mon corps, qui est pour vous.
Faites cela en mémoire de moi. »
Après le repas, il fit de même avec la coupe,
en disant : « Cette coupe est la nouvelle Alliance en mon sang.
Chaque fois que vous en boirez,
faites cela en mémoire de moi. »

Ainsi donc, chaque fois que vous mangez ce pain
et que vous buvez cette coupe,
vous proclamez la mort du Seigneur,
jusqu’à ce qu’il vienne.

– Parole du Seigneur.

ÉVANGILE

« Il les aima jusqu’au bout » (Jn 13, 1-15)

Gloire et louange à toi, Seigneur Jésus !
Je vous donne un commandement nouveau,
dit le Seigneur : « Aimez-vous les uns les autres
comme je vous ai aimés. »
Gloire et louange à toi, Seigneur Jésus ! (cf. Jn 13, 34)

 

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean

Avant la fête de la Pâque, sachant que l’heure était venue pour lui
de passer de ce monde à son Père, Jésus, ayant aimé les siens qui étaient dans le monde,
les aima jusqu’au bout. Au cours du repas, alors que le diable
a déjà mis dans le cœur de Judas, fils de Simon l’Iscariote,
l’intention de le livrer, Jésus, sachant que le Père a tout remis entre ses mains,

qu’il est sorti de Dieu et qu’il s’en va vers Dieu,
se lève de table, dépose son vêtement,
et prend un linge qu’il se noue à la ceinture ;
puis il verse de l’eau dans un bassin.
Alors il se mit à laver les pieds des disciples
et à les essuyer avec le linge qu’il avait à la ceinture.
Il arrive donc à Simon-Pierre,
qui lui dit :
« C’est toi, Seigneur, qui me laves les pieds ? »
Jésus lui répondit :
« Ce que je veux faire, tu ne le sais pas maintenant ;
plus tard tu comprendras. »
Pierre lui dit :
« Tu ne me laveras pas les pieds ; non, jamais ! »
Jésus lui répondit :
« Si je ne te lave pas,
tu n’auras pas de part avec moi. »
Simon-Pierre
lui dit :
« Alors, Seigneur, pas seulement les pieds,
mais aussi les mains et la tête ! »
Jésus lui dit :
« Quand on vient de prendre un bain,
on n’a pas besoin de se laver, sinon les pieds :
on est pur tout entier.
Vous-mêmes,
vous êtes purs,
mais non pas tous. »
Il savait bien qui allait le livrer ;
et c’est pourquoi il disait :
« Vous n’êtes pas tous purs. »

Quand il leur eut lavé les pieds,
il reprit son vêtement, se remit à table
et leur dit :
« Comprenez-vous
ce que je viens de faire pour vous ?
Vous m’appelez “Maître” et “Seigneur”,
et vous avez raison, car vraiment je le suis.
Si donc moi, le Seigneur et le Maître,
je vous ai lavé les pieds,
vous aussi, vous devez vous laver les pieds les uns aux autres.
C’est un exemple que je vous ai donné
afin que vous fassiez, vous aussi,
comme j’ai fait pour vous. »

 

Méditation :

 

Jésus, ayant aimé ses enfants, les a aimés jusqu'à la fin (Jn 13, 1), dans la joie, Jésus prend du pain et du vin dans ses mains de divines, il les bénit et le transforme en son corps et en son sang. Dans le Saint Sacrement, Il demeure avec nous jusqu'à la fin du monde.

 

Prière Universelle :

 

   Faisant mémoire du dernier repas de Jésus avec ses disciples, prions ensemble aux intentions de l'humanité et de l'Église.

  • Pour que toutes les Églises chrétiennes puissent un jour partager ensemble le même repas du Seigneur, ensemble prions.

  • Pour les chefs des nations, les élus politiques et les responsables civils au service de leurs concitoyens,…

  • Pour les Pasteurs et tous ceux qui ont accepté des responsabilités au service du Peuple de Dieu, …

  • Pour les malades de Coronavirus et pour ceux qui les soignent….   

  • Pour les morts, victime du corona virus et leurs famille endeuillées…..

  • Pour nous tous qui entrerons dans le Fête de Pâques, pour tous ceux et celles que nous aimons… ou que nous n'aimons pas assez, …

Prions :   Seigneur notre Dieu, tu nous as comblés de toutes grâces en ton Fils Jésus, le serviteur de tous. Donne-nous la joie de ton salut par lui qui est toujours présent au milieu de nous maintenant et pour les siècles des siècles.

 

 

Prière de louange et notre père

 

  • Pour ton Fils Jésus, venu nous conduire en terre de liberté, Béni sois-tu notre Père !

BÉNI SOIS-TU NOTRE PÈRE !

  • Pour tous ceux qui puisent la force – chaque jour –,dans la confiance en l'amour, que tu

leur portes, Béni sois-tu notre Père !

BÉNI SOIS-TU NOTRE PÈRE !

  • Pour tous ceux, grands et petits, qui ont fait de leur vie, à la suite de ton Fils, un service

de leurs frères,  Béni sois-tu notre Père !

BÉNI SOIS-TU NOTRE PÈRE !

  • Pour tous ceux qui trouvent dans ta Parole une nourriture pour chaque jour, et qui

puisent dans tes sacrements la grâce de pouvoir être les témoins de ton amour,  Béni sois-tu notre Père !

BÉNI SOIS-TU NOTRE PÈRE !

 

Désireux de faire en tout comme il nous a dit de faire, nous osons te dire :     NOTRE PÈRE…

 

(À cette heure de l'établissement du sacrement du Corps et du Sang du Seigneur, acceptez la

Communion Spirituelle. Dans une situation où il n'est pas possible de recevoir et de consommer le corps du Seigneur (par exemple en raison d'une maladie ou d'une incapacité à participer à la Sainte Messe), la pratique de la communion spirituelle aboutit à l'acceptation réelle de la grâce du Saint-Sacrement.

La communion spirituelle comporte trois actes :

- un acte de foi en la présence réelle de Jésus-Christ dans l’Eucharistie ;

- un acte d'amour pour Jésus

- un acte de désir de rencontrer Jésus personnellement.)

 

Méditons avec le pape Jean Paul II.

 

Dans l'Eucharistie (...) tout désir humain trouve sa fin,

car ici nous recevons Dieu et Dieu entre dans le parfait

union avec nous. C'est pourquoi il vaut la peine de cultiver des âmes solides

désir pour l'Eucharistie. C'est ainsi qu'est née la pratique de la "communion"

spirituelle ", heureusement enraciné dans l’Église depuis des siècles et recommandé

par les saints maîtres de la vie spirituelle. Saint Thérèse de Jésus a écrit:

"Quand vous ne recevez pas la communion et n'assistez pas à la messe,

la chose la plus bénéfique est la pratique de la communion spirituelle ... Merci

vous êtes abondamment marqué de l'amour de notre Seigneur. "

 

 

Après un moment de silence pendant la communion spirituelle, vous pouvez chanter un cantique d’Action de Grace.

 

Demande de bénédiction :

Que Dieu Tout puissant nous accorde ses grâces, qu’il nous protège et nous comble de ses bénédictions, Lui qui est le Père, Fils et Saint Esprit à jamais.   Amen

 

Bénissons le Seigneur   -  Nous rendons grâce à Dieu

© 2020, Archidiocèse de Brazzaville - Paroisse Jésus Ressuscité et de la Divine Miséricorde - pjrdm20@gmail.com - BP: 2187